Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Gilbert Passas, fusillé à 18 ans

par AUED

Par Robert Serre

Études drômoises n° 64 (décembre 2015)
pp. 14 à 16

Résumé d’après l’article

Gilbert Passas est né à Valence le 25 janvier 1926, il habite avec ses parents au 7 rue Fulton à Valence.
En 1943, Gilbert est en classe de première. Pense-t-il déjà à rejoindre la Résistance, avec les risques que cela induit ?

Il rédige son testament, ce qui ne manque pas de nous surprendre : « Ayant dépassé l’âge de 16 ans, je peux donc disposer de la moitié de mes biens, que l’on trouvera chez moi après ma mort… ». Suivent toute une série de consignes qui se terminent par la formule consacrée : « Fait à Valence, sain de corps et d’esprit, le 29 avril 1943, Gilbert Passas ».

Son engagement dans la Résistance arrive le 10 mai 1944. Gilbert entre dans les FFI (groupe du capitaine Challan-Belval, 7e compagnie) sous le pseudo de Gapp. Il y restera du 10 mai au 25 juillet 1944.

Le 25 juillet 1944, à 12 h, « Jules », un FFI de la 7e compagnie, envoie un message écrit au crayon sur une page de carnet, au capitaine Pierre [Challan-Belval] :
« Un jeune collectant des œufs est tombé dans leurs pattes [des boches] et a été emmené. Je crains qu’il ne s’agisse de Gapp ».
C’est bien Gapp, c’est-à-dire Gilbert Passas, qui a ainsi été arrêté par les Allemands ce 25 juillet 1944 à Suze [sur Crest].
Il était en possession d’une mitraillette.
Fait prisonnier, il est amené à proximité de Blacons, fusillé le même jour vers midi par les Allemands près de la scierie de Romezon, alors sur le territoire de la commune d’Aouste.
Il avait donc exactement 18 ans et demi.

Gilbert Passas dans la cour du Lycée Émile Loubet à Valence
Dernière lettre de Gilbert Passas

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus