Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Alexandre Taponier (1749-1831), vainqueur de la Bastille

par AUED

Par Jean-Claude Banc

Études drômoises n° 62 (juin 2015)
pp. 30 à 33

Résumé d’après l’article

Fils d’Augustin Taponier et de Jeanne Lagier, Alexandre-Camille Taponier voit le jour à Valence le 2 février 1749.
Fasciné par les armes, il s’engage à 18 ans dans un régiment de grenadiers des Gardes françaises.

La prise de la Bastille, à laquelle il participe activement en conduisant à l’attaque sa compagnie toute entière, change son destin.
Il se retrouve sous-lieutenant. À cette époque, l’armée est désorganisée par l’émigration de six mille officiers sur neuf mille, et les soldats d’expérience sont recherchés.
Le 1er janvier 1792, Taponier est promu capitaine et affecté au 103e régiment d’infanterie de ligne.
Les 20 et 23 juin, il marche contre les insurgés qui envahissent les Tuileries et contribue à rétablir la tranquillité publique. Le 10 août 1792 marque l’agonie de la monarchie. En moins de trois ans, la France, quasiment royaliste, est devenue républicaine.
En mars 1793, Taponier est employé à la défense de Sarre-Libre puis il rejoint à Horneback le corps des Vosges qui fait partie de l’armée de la Moselle.

En octobre, Taponier est envoyé à Saverne avec son bataillon pour renforcer l’armée du Rhin qui vient d’évacuer les lignes de Wissembourg.
Le 16, il est promu adjudant-général par les représentants Ehrmann et Richaud puis devient directement général de division, le 7 novembre, sans être passé, fait exceptionnel, par le grade de général de brigade.
Le 12 décembre, il reçoit le commandement officiel de la division de gauche de l’armée du Rhin et de deux divisions de droite de l’armée de la Moselle.
À Reischoffen, où l’ennemi est mis en déroute les 22 et 23 décembre, il reçoit un coup de feu dans l’épaule gauche et doit céder son commandement à Championnet avant d’être évacué sur Bitche pour soigner sa blessure. Il restera éloigné du front pendant plusieurs mois.
Le 20 mars 1795,Taponier passe à la nouvelle armée de Rhin et Moselle. Il reçoit le commandement de la 4e division en octobre mais, blessé une nouvelle fois, il est obligé de se retirer le 16 octobre et se voit mis en retraite d’office.

Rappelé le 31 mai 1796, il participe à la seconde campagne d’Allemagne à la tête de la 8e division de l’armée de Rhin et Moselle, mais gravement blessé à nouveau, il est réformé le 15 mars 1797.

Lors de la seconde Restauration, il se retire à Paris où il vit discrètement et où il décède le 14 avril 1831, âgé de 82 ans.

Lettre mentionnant que Taponier, commandant une compagnie de grenadiers, a pris la Bastille
Tombe de Taponier

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus