Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Catherine Fradier, à la découverte d’un auteur de polars

par AUED

Par Anne-Marie Ravel

Études drômoises n° 57 (mars 2014)
pp. 37 à 39

Résumé d’après l’article

Parmi les nombreux auteurs littéraires de notre département, s’il en est une dont le parcours atypique mérite d’être souligné… c’est bien Catherine Fradier.

Elle pratique d’abord de multiples expériences dans le monde du travail, notamment réceptionniste, agent de sécurité, vendeuse, secrétaire, surveillante de nuit à la Sauvegarde de l’enfance… Mais surtout elle évolue, dans l’écriture, du roman policier à celui d’espionnage…

Catherine Fradier pointe de manière percutante des faits de société qu’il lui est arrivé de connaître de près, ayant été la première femme gardien de la paix de la brigade de nuit du XIIIe arrondissement, à Paris.

Catherine Fradier écrit sur des sujets qui la mettent en colère, mais une colère maîtrisée, exploitée dans ses romans.
Méticuleuse dans sa recherche documentaire, elle découpe des articles qu’elle classe soigneusement dans des dossiers qui emplissent les rayons d’une armoire.

Passionnée par les mécanismes occultes du monde, elle explore les sujets qui l’interpellent. Camino 999 a valu à Catherine Fradier le prix SNCF du polar français et… un retentissant procès intenté par l’Opus Dei qui se verra déboutée.
Cette attaque judiciaire a surtout réussi à attirer l’attention des media.
En mars 2010, la publication de Cristal media la fait passer à l’espionnage.

Sa formation de scénariste ressort dans la manière de tracer la trame séquentielle de ses romans.

Infatigable, la romancière met aussi ses compétences de scénariste au profit du milieu scolaire dans notre département, dans la région Rhône-Alpes et ailleurs.
Elle accompagne les élèves dans des ateliers d’écriture, de scénarios, de nouvelles policières et de pièces radiophoniques.
Elle est loin des années 1987-1991 où elle tenait le café de la Poste à Peyrus et servait le « petit noir » dans une tasse !…

Catherine Fradier
Quelques couvertures

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus