Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Un drômois, guide au Sahara

par AUED

par Jacques Delatour

Études drômoises n° 50 (juin 2012)
pp. 3 à 7

Résumé d’après l’article

Jean-Louis Bernezat est un homme hors du commun.

 

Fils de Paul Bernezat, directeur de l’École d’Art de Valence, il a fait ses études au lycée Loubet de Valence, puis, après avoir obtenu son bac philo a poursuivi à la fac de Grenoble et à l’Institut de géographie alpine, obtenant deux certificats de licence.

Lycéen il était attiré par les gouffres et avec son club spéléo, il est descendu à – 441 mètres dans la grotte de la Luire.

Des profondeurs il est passé aux hauteurs, devenant successivement aspirant guide, guide de haute montagne, moniteur de ski national enfin membre de la société des explorateurs français.

Avec Lionel Terray, chez qui il logeait à Grenoble, il escalade en 1964 le mont Huntington en Alaska (3731 mètres), poursuit avec des sommets de plus de 6000 mètres en Afghanistan, au Groenland, en Bolivie.

En 1967, avec sa femme Odette, il décide d’aller escalader des montagnes de lave et de granit dans le désert du Sahara. C’est une révélation.

Le couple créé la première organisation de grands voyages sahariens, Hommes et Montagnes du Sahara.

Jean-Louis Bernezat apprend la langue des Touaregs, achète un chameau, apprend à le monter, à le faire courir. Il apprend à vivre dans le désert, à trouver les points d’eau, du fourrage pour les bêtes, du bois pour la cuisine des hommes ; il s’adapte à la vie et aux coutumes des Touaregs, se méfie des scorpions et des vipères à la morsure mortelle.

Il effectue 300 périples dans tout le désert saharien d’Algérie, Tunisie, Libye, Mali, Mauritanie. Les chameliers se disent ses enfants parce qu’il a su créer avec eux un tourisme respectueux de l’environnement.

Jean-Louis Bernezat est aussi un peintre de talent. Privilégiant le pastel, il n’est ni figuratif ni abstrait mais allusif, traçant dans une fulgurance de couleurs des courbes évoquant palmiers, acacias, dunes ou femmes.

«Le bilan de ma vie, dit-il, est heureux. Je me félicite d’avoir eu autant de chance et sans doute d’avoir su la saisir au vol. »

Jean Bernezat avec Moulay-Salah
Le grand erg

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus