Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Maréchal des logis, puis instituteur dans le bled, de 1959 à 1965

par AUED

Par Robert Portal

Études drômoises n° 50 (juin 2012)
pp. 3 à 5

Résumé d’après l’article

Appelé en Algérie en septembre 1957, Robert Portal joue alors tous les rôles qui peuvent échoir à un militaire : secrétaire, comptable fourrier, chef de pièce, chef de section, gérant du mess, porteur des cartes du capitaine.

Mais il a vu comment vivait le peuple algérien au quotidien, regroupé dans des mechtas, pauvre, sans travail, les enfants non scolarisés livrés à eux-mêmes.
Décidé, il propose ses services de futur libérable à l’inspecteur de l’Éducation nationale à Bône.

Réponse : « Je cherche un directeur d’école à trois classes, pour une école qui n’existe pas, un bâtiment qui est vide, sans eau, sans électricité, sans chauffage, sans WC, sans tables, sans chaises, sans tableaux, sans rien. C’est à prendre ou à laisser. »

Il prend.
Suit alors une série de démarches plus kafkaiennes les unes que les autres, pour trouver d’abord à se loger puis pour récupérer un minimum de matériel indispensable. Un camion et deux hommes l’aident pour le transport et voilà le tout sur place !

Le lendemain deux jeunes collègues arrivent et l’atelier restauration démarre… Il faut aussi une démarche à la mairie pour obtenir 150 cahiers, 150 crayons, 150 règles.
Le 19 janvier, à 8 heures du matin l’école ouvre ses portes à 150 élèves et… au travail !

Français, lecture, écriture, calcul, histoire, géo, gym. Au bout d’un an, nos élèves appliqués et volontaires se font comprendre en français. Il nous a fallu peu de temps pour gagner la confiance totale des parents.
Marié le 1er août 1959, Robert Portal regagne Mouména à la rentrée suivante avec son épouse, puéricultrice, et l’équipe a réussi à remplir un rôle humain, social, éducatif dans un climat de confiance totale.

En avril 1962, peu avant la déclaration d’indépendance, les écoles ont fermé un peu partout, les enseignants se préparent à partir.
Inquiet, je ferme aussi mon école au gran dam des parents :
– Pourquoi tu fermes l’école ? De nous tu ne crains rien.
– De vous, non, mais des autres ?

Deux jours plus tard, deux hommes, barbus, vêtus de treillis sont devant moi.
– Rouvre ton école, tu apprends à nos enfants le français, la discipline, l’éducation, rien ne t’arrivera, aie confiance en nous.

Tout s’est bien passé. Nous avons quitté le sol algérien en juin 1965, après six ans de coopération fructueuse.

Les 3 instituteurs. Robert Portal est à droite
La classe des grands

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus