Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Jean Ferrat et Jean Saussac

par AUED

par Jacques Delatour

Études drômoises n° 49 (janvier 2012)
pp. 10 à 13

Résumé d’après l’article

Jean Ferrat et Jean Saussac ; ils étaient amis, attachés au même village ardéchois, travaillant ensemble dans le même conseil municipal, réunissant les mêmes amis pour les mêmes fêtes. À eux deux, ils avaient fait du petit village d’Antraigues-sur-Volane un centre culturel, connu de toute la France.

Jean Saussac, né à Paris, a de qui tenir : il est le descendant de François-Joseph Gamon, député conventionnel de l’Ardèche. Son père était bouquiniste et sa mère couturière. Il est allé à l’école communale d’Antraigues puis au lycée de Privas. Réquisitionné pour le STO, il délaisse ses études et part rejoindre les FTP dans le maquis.

Pendant deux ans, après la Libération, il fréquente l’Académie de peinture de Montparnasse, dirigée par André Lhote.

En 1948 – Ardéchois au cœur fidèle – il s’installe définitivement à Antraigues. « Je suis d’ici, fait pour être ici, travailler et aimer ici et pas ailleurs. Si je pars, je me coupe les ailes ».

Décidant de se consacrer à la peinture, il expose dans toute la France.

Dans le même temps, il ne néglige pas ses activités citoyennes : il se consacre largement à la vie de son village, dont il est le maire pendant douze ans de 1965 à 1977, avec son copain Jean Ferrat comme adjoint à la culture.

Il créé avec lui les Nuits d’Antraigues, puis les Banquets républicains. Les artistes se pressent à Antraigues : Pierre Brasseur, Catherine Sauvage, Lino Ventura, Jacques Brel, Claude Nougaro et, bien sûr Alain Borne.

Peintre, il pratique aussi la sculpture, les papiers collés, les gravures et les fresques. Il décore la nouvelle mairie de Portes-les-Valence, sans jamais se désintéresser de l’animation de son village. Après la décoration de la chapelle Saint-Roch de Montpezat, il s’attaque, œuvre ultime, à la grande fresque de la salle polyvalente de Cruas.

Il meurt d’un cancer en février 2005.

Jean Saussac et Jean Ferrat
Le peintre et son modèle

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus