Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

30 ans de l’École d’Art de Valence

par AUED

par Jacques Clerc

Études drômoises n° 47 (octobre 2011)
pp. 34 à 39

Résumé d’après l’article

L’école sous la direction de Paul Bernezat (1929-1962)
L’école était dirigée depuis 1929 par Paul Bernezat, graphiste et lithographe.
En 1949 il créé un cours de publicité et accepte des élèves à temps complet dans son propre atelier rue André Lacroix, les bâtiments de la place des Clercs étant trop exigus.
En fin d’après-midi, les élèves se rendaient dans ces locaux pour y dessiner d’après le modèle vivant, travailler le modelage et pratiquer le tracé d’architecture.

 

1962-1968 : l’École d’Art grandit et prépare au CAFAS
En 1962, Paul Bernezat atteint l’âge de la retraite ; Gérard Bayle, second grand prix de Rome et ancien élève de Huntersteller le remplace, il enseigne durant ces années le dessin, la peinture l’histoire de l’art.
Odile Bayle ouvre un cours pour adolescents et préparatoire à l’examen d’entrée à l’école. Un nombre plus important d’élèves sont recrutés, et le bâtiment de la Place des Clercs, maintenant seul lieu de travail, se révèle vite trop petit.
La municipalité d’alors fait construire, au 127 de l’avenue Victor Hugo, trois bâtiments préfabriqués.
1968 l’esprit de réforme l’emporte : les enseignants des Beaux arts de Valence, profitent du vent de liberté et mettent en place une nouvelle structure de l’école qui prépare, au-delà du premier cycle, certains diplômes nationaux.

 

1974 : l’École essaime sur quatre sites et les artistes-visiteurs affluent. 

Les cinq années d’étude sont validées par un nouveau diplôme, le DNSEP.
Les locaux du 127 avenue Victor Hugo ne suffisant plus, plusieurs autres lieux de travail sont utilisés, impliquant des déplacements compliqués à gérer.

Le passage d’artistes, de créateurs de toutes disciplines favorise cette ouverture d’esprit et s’accompagne d’expositions, de lectures, d’entretiens et de diverses réalisations.

La situation pédagogique récente propose deux options : Art et Design graphique. Une nouvelle réforme conduira peut-être à un regroupement des établissements de Grenoble et Valence.

Paul Bernezat et ses élèves
Affiche pour mai 68
Gérard Béringer : autoportrait

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus