Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Émile Loubet

par AUED

Par Jean Lovie

Études drômoises n° 37 (mars 2009)
pp. 20 à 23

Résumé d’après l’article

Depuis la Révolution française, jamais la République n’a eu le temps de « faire ses preuves ». Les épisodes napoléoniens et monarchiques se sont partagé le pouvoir presque sans interruption. La IIIe République, née du désastre militaire de Sedan, peinait à s’imposer : nostalgies royaliste, légitimistes ou orléanistes, amertumes bonapartistes, états d’âmes de l’église digérant mal la séparation d’avec l’État… Le décès rocambolesque du président Félix Faure, le 16 février 1899, oblige les parlementaires républicains à serrer les rangs et à agir vite : deux jours après, le président du Sénat, Émile Loubet se retrouve investi de la fonction.

Il lui reste à faire face et il va y apporter toute son énergie et toutes ses qualités d’honnête homme : esprit de conciliation, tolérance, justice, humanité à quoi on peut ajouter courage, sang-froid et par-dessus tout, une inébranlable foi républicaine.

Né à Marsanne, le 31 décembre 1838, il fait des études de droit à Paris et revient s’inscrire au barreau de Montélimar. Élu conseiller municipal, puis conseiller général, il devient maire de Montélimar en 1870, fonction qu’il occupera sans discontinuer. Député, deux fois réélu, puis sénateur, ces mandats électifs sont interrompus par des responsabilités ministérielles. En 1887 il est ministre des Travaux Publics, en 1892 président du conseil détenant le poste de l’Intérieur, puis ministre de l’Intérieur de nouveau en 1893.

Mais ce qui frappe dans l’homme c’est cette simplicité, ce sentiment d’être proche de la population, de ne pas lui mentir, l’amour du terroir, des racines.

Pour la première fois, la République a vu son président aller au bout de son mandat jusqu’au 18 février 1906, où il transmet ses pouvoirs à Armand Fallières.

Il a permis à la République de prendre, en quelque sorte, sa vitesse de croisière.

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus