Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Communications et rétrécissement dans la vallée du Rhône, au sud de Montélimar

par AUED

Par Alain Coustaury

Études drômoises n° 34 (juin 2008)
pp. 28 à 34

Résumé d’après l’article

La Drôme possède sur son territoire une région qui permet d’appréhender une grande partie des mutations économiques de la France depuis 1945. Elle s’étend de l’échangeur de Montélimar Sud de l’autoroute A7/E15 à celui de Bollène, si l’on prend des repères actuels.

 

Avec des jalons plus anciens, on peut la limiter par la chapelle de Montchamp, l’oppidum du Moulon au nord et, au sud, par l’oppidum de Barry avec son village troglodytique dominant Bollène. Entre les deux limites, la Garde Adhémar surveillait, contrôlait la plaine de Pierrelatte.
Ainsi le secteur étudié a toujours vu une forte implantation humaine et une grande activité.

 

Les changements sont tels qu’ils sont très lisibles pour le passant empruntant les moyens de communication la traversant.
C’est l’espace septentrional qui est étudié à travers des photos aériennes notamment.
La région aval fera l’objet d’une approche ultérieure.

 

C’est donc une série de sept photographies aériennes, abondamment commentées par le géographe Alain Coustaury, qui viennent illustrer cette étude, laquelle est complétée par quatre croquis mettant en valeur ces changements depuis la fin de la dernière guerre jusqu’à nos jours.

Depuis Montchamp, vue vers le sud-est
Photo à la verticale des Granges-Gontardes et regardant le nord
CNR, déviation, remembrement décennie 1950

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus