Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Valence et son chemin de fer au XIXe siècle

par AUED

Par Gérard Bouchet

Études drômoises n° 29 (janvier 2007)
pp. 28 à 35

Résumé d’après l’article

C’est en 1828 qu’a été créée la première ligne de chemin de fer, longue de 18 km, entre Saint-Étienne et Andrézieux. pour l’évacuation vers Paris du charbon produit dans les mines du Forez.
Dès le début des années 1840, on commençait à réfléchir à une ligne qui relierait Paris, Lyon et la Méditerranée, par Valence, bien sûr.

En 1845 et 1846, les élus locaux évoquent avec passion les trois problèmes soulevés par ce projet, l’emplacement de la gare (l’embarcadère), le tracé de la ligne à travers la ville et le lieu de jonction avec la future ligne vers Grenoble.

La première proposition d’implanter la gare dans la basse ville est abandonnée à cause du troisième point, une majorité de valentinois souhaitant que la ligne vers Grenoble parte de Valence. C’est le 15 octobre 1846 qu’est arrêté le choix d’implanter la ligne le long des remparts et du quartier du Cagnard, ce qui va nécessiter le creusement d’une tranchée, la gare se trouvant à son emplacement actuel.

La compagnie Talabot obtient pour 45 ans la concession de la ligne Lyon Avignon à créer.
Mais ce n’est que le 21 avril 1855 que l’on inaugure la ligne Lyon Valence, la liaison Valence Marseille ayant été réalisée dès l’année précédente.

C’est la traversée de Valence qui a posé de gros problèmes ; le choix du tracé le long des remparts a entraîné des difficultés techniques en raison de l’altimétrie, ce qui a obligé à creuser une profonde tranchée coupant la ville en deux. La ville demande à ce que la tranchée soit couverte et devienne tunnel, mais cela ne se fera que 13 ans plus tard, après de nombreux débats.

En ce qui concerne la liaison vers Grenoble, il est à noter que dès 1853, le conseil municipal voit loin : « la ligne est une voie européenne destinée aux mouvements de commerce de la Méditerranée vers le centre, l’est de la France, la Savoie, la Suisse, l’Allemagne. »
La ligne Valence Grenoble ne sera opérationnelle que le 9 mai 1864.

Mais cela ne s’est pas fait sans mal : l’agrandissement de la gare nécessité par cette voie vers Grenoble impose la suppression d’un passage à niveau fort utile et son remplacement par une passerelle est jugé inacceptable. Les tensions qui s’ensuivent s’accroissent jusqu’à friser le procès !

Ce n’est que la couverture de la tranchée, elle deviendrait un tunnel, qui permet aux deux parties de trouver un accord et ces travaux se terminent le 12 août 1868, date à laquelle le pont à l’entrée de la rue des Alpes est livré à la circulation.
Valence a son tunnel ferroviaire !

La construction du tunnel
Entrée nord du tunnel

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus