Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

La chapelle Saint-Laurent à Die et ses peintures

par AUED

Par Henri Desaye

Études drômoises n° 29 (janvier 2007)
pp. 36 à 39

Résumé d’après l’article

 

Le château de Saint Laurent se trouve à environ 3 km au nord ouest de Die, non loin d’un important site romain, ce qui peut expliquer la découverte de nombreux vestiges de cette époque. Au Moyen-âge, deux églises voisines qui disparaîtront lors des guerres de religion.

La chapelle se situe dans les communs du château de Saint-Laurent, qui ne semble pas antérieur au XVIIIe siècle.

C’est une modeste pièce rectangulaire qui ne paie pas de mine vue de l’extérieur, mais qui contient des fresques datées de 1776 et signées de Louis Farjon.

Un tableau, servant de retable, représente Saint Laurent ; est-il aussi de Louis Farjon ?

Toutes sortes d’objets liturgiques sont représentés alentours ainsi que des guirlandes végétales qui courent le long des arcs et des arêtes de la voûte. C’est là une thématique normale.

Différents saints sont représentés là, sans doute à cause de l’intérêt que leur portait le commanditaire. On trouve saint Pierre, saint Victor, saint François d’Assise, peut-être saint Benoît, puis saint Antoine appuyé sur son traditionnel bâton en tau .

Ainsi, les scènes de la chapelle constituent un des ensembles importants dus au pinceau de Louis Farjon.
Terminons en disant que le château ne se visite pas, la chapelle n’est ouverte qu’exceptionnellement.

Saint Laurent
Autel et retable
Saint Victor

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus