Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Phélise Reynard

par AUED

Par Claudine Pélissier

Études drômoises n° 26 (juin 2006)
pp. 3 et 4

Résumé d’après l’article

Le dauphin Louis, futur roi Louis XI, a probablement rencontré la Dioise Phélise Reynard dès son arrivée en Dauphiné, en 1447. La famille Reynard, ancienne et riche famille du Diois, a sans doute consenti un prêt au futur roi, ce qui peut expliquer la rencontre.
Bien que mariée au fils d’un notaire grenoblois, Phélise devint la favorite du Dauphin Louis, ce qui entraîna rapidement pour toute sa famille un certain nombre de « largesses » princières.
Deux filles naquirent des amours de notre Dioise et du futur Louis XI et reçurent la meilleure éducation.
Louis, qui avait épousé Charlotte de Savoie contre l’avis de son père, dut fuir et se réfugier chez le Duc de Bourgogne pour échapper aux représailles paternelles. Tous ceux qui l’avaient soutenu, dont les Reynard, durent rentrer dans l’ombre jusqu’à la mort de Charles VII, en 1461.
Dès son accession au trône sous le nom de Louis XI, le roi, qui n’avait pas oublié ceux qui l’avaient soutenu, reprit sous son aile Phélise et sa famille. Il organisa, pour les deux filles nées de leurs amours, d’excellents mariages et veilla à ce qu’elles ne manquent de rien.
Phélise ne revint, semble-t-il, jamais dans son Diois natal et s’éteignit le 12 janvier 1475.

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus