Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

La journée d’un chef, Michel Chabran

par AUED

par Lucien Dupuis

Études drômoises n° 45 (mars 2011)
pp. 17 à 19

Résumé d’après l’article

La journée commence par une réunion de travail avec les collaborateurs où on évoque la situation : fréquentation du restaurant, évolution des goûts, effets de la crise…

Le sommelier propose un nouveau vin qui est attentivement dégusté et qu’on pourrait proposer avec un nouveau plat… et c’est parti ! Voilà le chef en train de concevoir, croquis à l’appui, ce qui pourrait bientôt se retrouver sur la carte…

Pendant ce temps, les préparations sont lancées en cuisine, avec tous les produits locaux bien frais « dont notre région regorge ».

Comme tous les vendredis, Michel Chabran a rendez-vous avec son architecte pour discuter des aménagements matériels pouvant améliorer les prestations de l’établissement : ce dernier doit devenir une étape reposante, accueillante pour fidéliser l’amateur à la recherche d’un confort raffiné. L’architecte doit s’y plier : que la technique s’adapte et suive !

Plus ancien chef étoilé de la Drôme, Michel Chabran a obtenu sa première étoile au Michelin en 1977.

Entré en apprentissage à l’âge de 17 ans chez André Pic, il est depuis devenu un grand de la gastronomie drômoise et le café de village des origines s’est transformé en une halte appréciée entre Paris et la Méditerranée ! Deux brasseries, l’une à Valence, l’autre à Tain, sont venues s’ajouter au vaisseau amiral de Pont-de-l’Isère.

Il est 13 heures, c’est le coup de feu : Michel Chabran doit être là pour veiller à tout et trouver aussi le temps de saluer en salle des clients, des amis, des copains.

L’accompagner sur le marché de Valence est l’occasion de le voir à l’œuvre avec ses fournisseurs, ses amis rencontrés là et même un élu de la ville de Valence qu’il entreprend aussitôt sur l’avancement d’un dossier…

Tout cela dans la jovialité et la bonne humeur.

Comme l’a dit de lui un critique gastronomique, « il se révèle un véritable marchand de bonheur. »

Réunion de travail
Avec l'architecte.

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus