Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Françoise Sagan et Romans

par AUED

Par Annie Friche

Études drômoises n° 36 (décembre 2008)
pp. 22 à 25

Résumé d’après l’article

Le roman De guerre lasse, publié en 1985 et dont Robert Enrico a tiré un film au titre éponyme, plante son décor à 20 kilomètres de Romans et son action se situe en 1942.
Dans ce qui pourrait n’être qu’un roman lu en trois heures, Sagan fait intervenir un élément historique bien réel, la guerre et la Résistance dans la région de Romans.

Françoise Quarez, devenue Sagan plus tard, est âgée de sept ans en 1942 et sa famille, bourgeoise, habite le château de La Sône et elle reviendra à plusieurs reprises dans la région, qu’elle connaît donc.
Cela explique le choix de Charles Sambrat, industriel en cuirs et peaux, en référence à Charles Jourdan, manufacturier romanais. Même si le portrait de Charles Sambrat en fait un personnage à la limite du ridicule, de nombreux détails sont « vrais ».

Dans la seconde partie du roman, à partir du chapitre 7, le ton change, les personnages s’engagent dans la Résistance, chacun à leur façon. Les péripéties du roman promènent le lecteur dans différents événements imprégnés de connotations puisées dans la réalité de la Résistance drômoise.
Il est bien difficile de comprendre le rapport entre les évènements décrits et la réalité des faits.

Où se situe Sagan dans tout cela ? Engagement par défaut ? Aboutissement d’une démarche intellectuelle ? Ou une sorte de suicide ?

Françoise Sagan
Au bord de l'Isère, le château de La Sône

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus