Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

1851, dix mille drômois se révoltent

par AUED

Par Robert Serre

Études drômoises n° 17 (mars 2004)
p. 45

Résumé proposé par C. et M. Seyve

Robert Serre publie un ouvrage de 400 pages, intitulé : « 1851, dix mille drômois se révoltent ».

Depuis plusieurs années, l’auteur a engagé des recherches minutieuses sur l’insurrection de 1851 dans son département, visitant 80 villes, bourgs ou villages. Maurice Agulhon, professeur honoraire au Collège de France, le préfacier, remarque que cette investigation aboutit à un travail « très informé, allant jusqu’au détail ». Après Roger Pierre, R. Serre examine l’événement, apportant des enrichissements certains, y compris dans les questionnements : la trentaine de départements (seulement !) en révolte posent des questions touchant au fondement même du système républicain français. La Drôme, faisant preuve de précocité politique dans la foulée de la révolution de 1848, se dresse devant la dictature, rêvant à une république sociale. La révolte enclenchée, sur l’initiative vraisemblable des sociétés secrètes, il y eut les batailles de Crest, de Saint-Marcel-lès-Sauzet, des blessés, des morts, l’échec et une sourde répression avec emprisonnement massif, le bagne en Guyane, en Algérie…

Récit précis et sensible, mais aussi réflexion : s’agit-il d’une « jacquerie » ou d’une insurrection mythique ? La défaite passée, est-ce la fin de l’espoir ? L’auteur prospecte enfin la mémoire de l’insurgé dans la société, les aléas de sa représentation statutaire depuis un siècle et demi. En somme, un renouvellement vigoureux et complet de travaux antérieurs.

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus