Association universitaire d'études drômoises
L'AUED est une association reconnue d'utilité publique qui édite Études drômoises, la revue du patrimoine de la Drôme

Le village perché de Chamaret

par AUED

par J. Boissier

Études drômoises n° 1 (juin 2000)
p. 42

Résumé d’après l’article

Le village est blotti au pied du donjon du château féodal. Cette tour de 33 m de haut faisait partie d’un ensemble fortifié construit dans les débuts du XIIe siècle. Sur le territoire de Chamaret, on peut signaler des vestiges préhistoriques, deux oppida très anciens ; l’occupation romaine est attestée par les traces du Cadastre B d’Orange et les restes de villas gallo-romaines. À partir du XIIe siècle, l’histoire de Chamaret est liée à celle des seigneurs locaux et à l’affrontement entre les 2 seigneurs voisins : l’évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux et les Adhémar de Grignan. Ce conflit durera jusqu’au début du XVIe siècle.
Chamaret a conservé une partie des deux enceintes entourant les habitations massées sur le flanc de la colline (voir la très belle porte « de la grande Fontaine » construite avant 1254).
Signalons des visites possibles de ruelles et de l’ensemble fortifié, un très beau panorama, de nombreuses animations (en particulier, en septembre, pour la Saint-Barthélémy, la fête des haricots, une très vieille fête agricole remontant à la Révolution Française). Dans ce village de 500 habitants en 2000, il y a 13 associations.
Contacts : 04 75 46 50 82

Ce site utilise des traceurs (cookies) afin d'améliorer votre expérience de navigation. Si vous les acceptez, cliquez sur "Accepter". Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs, cliquez sur "En savoir plus". Accepter En savoir plus